Forum RPG basé sur le système du célèbre manga Naruto. Le monde des ninja n'attend plus que vous!
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Promenade dans les ruelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shizuka Sora
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 06/06/2010

Fiche Ninja
Niveau: 2
Experience:
97/150  (97/150)
Armes:

MessageSujet: Promenade dans les ruelles   Dim 13 Juin - 13:18

En ce début d'après-midi, le soleil était à son zénith haut dans le ciel, dardant de ses rayons le sable jaune de Suna, Sora regrettait la douceur de la matinée, lorsqu'elle était revenue au village avec les siens. Elle avait ensuite filée directement chez elle pour voir ses parents et leur raconter tout le voyage qu'elle venait de faire, des choses les plus insignifiantes aux quelques escarmouches de ses cousins avec des brigands qui vagabondaient à la recherche de caravane non défendu. Le reste de la matinée, elle profita de ce retour à la civilisation pour se pouponner un peu, faire une douche digne de ce nom afin de se débarrasser du sable du désert, bien que ce dernier reviendrait dès qu'elle remettra les pieds dehors. Sora profita des talents de cuisine de sa mère et s'apprêta à aller demander une mission au bureau du Kazekage, mais son père lui tendit une lettre qu'elle lût rapidement. Cette dernière expliquait que son dossier n'était pas encore complet (fiche technique) et qu'elle ne pouvait donc commencer de mission, elle conservait son grade de genin, mais ne pouvait en disposer. La jeune fille déchira la lettre mécontente de cette nouvelle et s'en alla en trombe de chez elle se balader dans les ruelles de Suna pour se changer les idées.

Dans les ruelles, il y avait encore peu de monde à se balader, la plupart des citoyens devaient être encore à table et tant mieux, il est beaucoup plus aisé de se promener seul, qu'au milieu d'une foule, bien sur en tant que kunoichi elle pouvait passer par les toits pour parcourir le village, mais la haut la ville perdait de son charme, c'était comme si l'on insérait une barrière entre citoyens et ninjas. Au détour d'une ruelle, elle aperçut un banc placé en face d'un terrain de jeu pour enfant, elle alla si asseoir tout en regardant le parc, pour l'instant il était vide de monde, aucun enfant n'y jouait, c'était calme et reposant, une situation idéal pour repenser à ses lointains souvenirs d'enfance. Alors qu'elle se remémorait l'un de ses souvenirs, l'image de la lettre du bureau des missions lui revint en tête, elle s'énerva alors d'un coup et brandit son poing en avant.


« Saleté de bureaucrates, si j’en tenais un, je lui apprendrais à perdre mon dossier. »


Forcément à ce moment précis, un couple passa devant elle en gloussant sans se gêner pour la désigner du doigt, elle entendit aussi un « Regarde cette petite furie » ce qui ne fit que l'énervé davantage, elle devint rouge écarlate et fusilla le couple du regard en se retenant de prononcer quelques noms d'oiseaux, elle avait une autre idée pour se venger. Un rictus apparut sur son visage, tandis qu'elle fit des gestes vers le ciel, le couple s'éloignait tout en la regardant du coin de l'oeil, l'homme pouffa de rire en voyant la genin se donner en spectacle, puis Sora abaissa son bras vers lui et lui cria.

« Attention devant ! »

L’homme se retourna alors stupidement et frôla la crise cardiaque, lorsqu’il avait tourné la tête un rapace déploya ses ailes à quelques centimètres de ses yeux tout en poussant un puissant cri, l’homme se retrouva alors sur les fesses, tandis que sa copine avait reculé de deux mètres. La genin content de son coup ricana les mains poser sur les hanches, tandis que Inazuma son compagnon à plume retourna se poser sur un toit, il avait parfaitement compris les gestes de sa maîtresse et Sora se promit de le féliciter plus tard.

« Ca leur apprendra à se moquer des plus petits qu’eux. »

Tandis qu’elle regardait filer le couple, qui surveillait le ciel du regard, de peur d’être à nouveau attaquer, elle ressentie la désagréable impression d’être observé, elle pria pour que se ne soit pas l’un de ses parents ou son professeur de l’académie, puis se retourna.
Revenir en haut Aller en bas
Katsuhiko Nakagawa
Junin de Suna
Junin de Suna
avatar

Messages : 28
Age : 23
Localisation : Suna
Date d'inscription : 10/06/2010

Fiche Ninja
Niveau: 3
Experience:
77/200  (77/200)
Armes:

MessageSujet: Re: Promenade dans les ruelles   Lun 14 Juin - 8:33

Le début d'après-midi se relevait être brûlant. Le soleil régnait en maître sur cette terre. Ses rayons lumineux ensoleillés la totalité de Suna. Il n'y avait aucun nuage. Katsuhiko décida alors de manger un énorme bol de ramens dans un restaurant. Pour se rendre à ce fameux restaurant, Katsuhiko dut sortir d'un magasin qui fournissait en diverses potions, utilisant les différentes plantes du désert pour mettre en œuvre celles-ci. Le plat fut très bon et si bien épicé que le Junin avait la bouche en feu. De sa place dirigée vers la totalité de la ville, il put observer les différentes tâches des citoyens de Suna. Des ninjas sautaient sur les toits en vitesse et se précipitaient d'aller aux portes du village. Des gens discutaient dans la rue, ils étaient peu nombreux car tout le monde mangeait à cette heure, cela ne voulait pas dire que l'ambiance à Suna était très pauvre, bien au contraire. Katsuhiko balaya ses yeux bleus vers le centre des jeunes d'où il put voir quelques balançoires. Le terrain était totalement vide sauf une personne dont il ne put distinguer le genre sexuel. Le Junin se retourna alors et aspira quelques pâtes qu'il mâcha lentement. Katsuhiko s'était habillé de son voile blanc traditionnel ainsi que d'une très longue et large cape blanche qui couvrait la totalité de ses marionnettes qu'il avait pris sur lui par précaution. Le Junin quémanda le serveur et lui demanda de lui servir un verre de café de Suna. Ce breuvage était très spécial, car très corsé. Il était composé d'herbes plantées dans le jardin botanique de Suna et de quelques ingrédients venant d'autres pays. Le prix s'en faisait ressentir tout de même, mais on ne pouvait se préserver de bonnes choses et comme Katsuhiko gagnait bien sa vie, il pouvait faire quelques exceptions. Le Junin de Suna avala à petites gorgées son café lorsque un cri d'aigle survint dans le ciel. Attisé par la curiosité, Katsuhiko observa qu'une sorte de rapace s'attaquait à un jeune couple. Le « quelqu'un » assit sur le banc ne paraissait pas du tout surpris. Il fronça des sourcils et finit son repas. Le jeune homme paya l'addition et descendit les escaliers du restaurant pour se retrouver dans la principale rue de Suna.

Katsuhiko se dirigea lentement vers le lieu de la scène tout en réfléchissant à comment un rapace a pu s'en prendre à des gens innocents. Sa première hypothèse fut que ce soit l'inconnu assis sur le banc qui aurait lancé l'attaque. Était-il peut être éleveur de rapaces ou un amateur. Le jeune homme se posa des questions et s'arrêta à quelques mètres de la scène. Le couple en question s'enfuya au loin. Katsuhiko se cacha derrière un arbre, tourna la tête et à un mètre de lui se trouvait une fille, adolescente sûrement. Ce bout de femme possédait de longs cheveux châtains avec des yeux de la même couleur. Katsuhiko pouvait voir, attaché à sa ceinture, un gant d'éleveurs. La jeune femme faisait-elle partie d'une escouade qui déchiffrait les codes secrets. Son aigle ou quelque que soit le nom faisait-il partit des messagers. Katsuhiko se reprit, il devait avertir la jeune fille que le geste qu'elle faisait était très mal perçue. Le Junin vit que la jeune femme s'était retournée et l'avait remarqué. D'un regard froid et plein d'autorités, le Junin se plaça devant elle et déclara:

L'attaque sur divers citoyens libres et innocents sont passibles de prison. C'est la seule fois que je te préviens, si je te revois faire cette attaque avec ton rapace je pourrai passer à des sanctions. Estime toi heureuse que je ne te dénonce pas. Je ne te dis pas ça en mal, je te préviens juste de contrôler tes humeurs dorénavant. Comment t'appelles-tu ?

Katsuhiko, pour attendrir l'ambiance lui fit un sourire discret. Le jeune homme abandonna un peu de son autorité et observa les différents toi. Un faucon pèlerin se tenait à quelques mètres de la et Katsuhiko pouvait remarquer que c'était un très bel animal. Son pelage était toutefois, magnifique ! Il claqua sa langue sur ses dents et put remarquer que divers ninjas utilisaient ce genre de rapaces pour combattre. C'était un clan minoritaire à Suna et pourtant Katsuhiko les connaissait de réputation. Apparemment, tous les membres de ce clan étaient calmes et devenaient rapidement mur. Mais, peut être qu'une exception s'était-elle crée dans ce même clan. Katsuhiko hocha de la tête. Il pensait soudainement qu'il devait faire une équipe de trois Genin, étant devenu Junin très récemment. Katsuhiko était sur à quatre-vingt-dix-neuf pour cent que cette fille était une Genin. Une idée était en train de murir de son esprit mais Katsuhiko ne voulait rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Shizuka Sora
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 06/06/2010

Fiche Ninja
Niveau: 2
Experience:
97/150  (97/150)
Armes:

MessageSujet: Re: Promenade dans les ruelles   Mar 15 Juin - 5:59

Lorsqu'elle se retourna Sora fut soulagé d'apercevoir un inconnu, elle s'était fait une petite frayeur en imaginant que c'était l'un de ses proches, elle se serait alors prit un savon et comme toutes personnes, elle préfère éviter de se faire engueuler. Cependant, l'homme qui se dressait devant elle, n'en était pas pour autant un ami, au contraire ses yeux bleus et froid montrait à la genin qu'il allait lui donner une leçon de moral, comme pour lui donner raison l'inconnu commença son discours. A l'entendre la jeune fille eu un frisson dans le dos, il parlait de prison et se fut alors une vision d'horreur pour la jeune fille à l'esprit imaginatif. Elle se voyait déjà derrière les barreaux et reniés des siens pour avoir jeté la honte sur sa famille, heureusement le jeune homme ne représentait pas les forces de l'autorité et ne semblait pas vouloir la dénoncer, elle soupira de soulagement la main gauche sur sa poitrine et s'engagea à répondre à son interlocuteur. Sora reprit ses esprits et saisie de ses mains les deux côtés du bas de son kimono, elle se pencha alors en avant, faisant ainsi la révérence au jeune homme.

« Je suis Shizuka Sora, genin du village de Suna. Je m'excuse de m'être emportée, mais...disons que c'est une suite de circonstance qui m'a poussé dans cet état, je ferais volontiers mes excuses aux personnes que j'ai pût apeuré, mais ils sont déjà loin. »

Pour accompagner sa phrase, elle regarda par-dessus son épaule et comme annoncé, le couple avait filé, elle ne pouvait donc pas les rattraper. Elle sourit, puis dirigea de nouveau son regard vers l'inconnu, celui-ci était grand et doté d'une carrure...étrange, en fait une grande cape blanche recouvrait son corps et il était impossible de distinguer réellement sa silhouette, mais ce qui était sûr c'est qu'au vu des angles de la cape, l'individu transportait sûrement une arme ou quelque chose dans le genre. La genin pensa dans un premier temps attendre une réponse de son interlocuteur, puis elle sentie qu’elle devait justifier son comportement, elle s'empressa alors de rajouter.

« Voyez-vous je suis passé genin depuis peu, mais en raison de problème sur mon dossier, je ne peux pour l'instant réaliser de mission, je suis donc totalement inutile à mon village et ne sert strictement à rien. A quoi sert un ninja s'il ne fait pas de mission ? C'est pour cela que j'étais énervé et que j'ai voulu prendre l'air, mais c'était sans compter sur ce couple d'idi...heu...ils se sont permis de me cataloguer dans le rang des « petits » ce qui n'est pas vrai, c'est juste que ma croissance fait une pause pour l'instant. Maintenant que j'ai éclairci toute l'histoire, c'est à vous de vous présenter, d'ailleurs les personnes civilisés se présentent avant de demander le nom de quelqu'un, surtout à une demoiselle. »

Elle passa une main devant sa bouche, le temps que son sourire disparaisse, puis croisa les bras attendant la réponse du jeune homme. Sora se demandait bien qui était cet inconnu qui se permettait de lui donner des leçons, bien qu’il avait raison et qu’elle le savait, la genin voulait essayer de se sauver la face si elle le pouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Katsuhiko Nakagawa
Junin de Suna
Junin de Suna
avatar

Messages : 28
Age : 23
Localisation : Suna
Date d'inscription : 10/06/2010

Fiche Ninja
Niveau: 3
Experience:
77/200  (77/200)
Armes:

MessageSujet: Re: Promenade dans les ruelles   Mar 15 Juin - 10:00

Katsuhiko confirmait ses doutes. Cette jeune femme en kimonos s'appelait Shizuka Sora. Elle était très bien éduquée car la Genin fit référence devant Katsuhiko. Celui-ci fit de même en hochant de la tête. Voilà le fameux nom du clan que le jeune homme cherchait au fond de sa mémoire. Il se gratta le menton et remarqua que la jeune fille était ouverte aux remarques, c'était très bien. Katsuhiko regarda cette fille et passa sa main devant ses cheveux. Lorsqu'il était jeune et encore Genin, environ douze ans plutôt, le jeune homme était un vrai timide. Il ne parlait presque jamais et lorsque l'on le réprimandait, Katsuhiko devenait rouge et honteux, d'ailleurs, beaucoup de personnes s'étaient moquées de lui. Toujours des remarques sur son caractère. Durant cette dizaine d'années, Katsuhiko avait repris de la confiance grâce à son sensei qui lui avait tant appris tant sur le côté apprentissage que sur le côté moral. Totaro (son maître) l'avait mit dans des situations plus que gênantes. Katsuhiko avait du parlé en public devant tout le village de Suna pour annoncer une grande fête. Le stress et l'angoisse furent présents, le Junin se rappellera toujours de ce moment, terribles certes, mais très instructif car Katsuhiko avait perdu de plus en plus de la timidité et avait beaucoup gagné en confiance. Le jeune homme secoua sa tête et se retourna. Le couple qui était en cause n'était plus visible. Katsuhiko se retourna vers Shizuka et annonça:

Je suis Katsuhiko Nakagawa, Junin. Je me suis permis de t'avertir. Je dois montrer l'exemple évidemment. D'ailleurs à ton âge, je n'aurai jamais osé parlé comme ça à un supérieur. T'en fais pas, je ne vais rien dire, tout cela restera entre nous.

Katsuhiko éclata de rire et prit ses aises. Il faisait beaucoup trop chaud. D'un geste du bras gauche, le Junin retira brusquement cette cape blanche, la plia délicatement en quatre et rangea celle-ci dans la poche extérieur de son pantalon, qui était très longue et très large. Katsuhiko avait alors un autre style. Les trois énormes rouleaux de parchemin rangés à l'horizontale, tous d'un blanc immaculé et de trois rayures dorées, paraissaient donner un air de guerrier à Katsuhiko. Son bandeau significatif encerclé son coup. Ses cheveux qui étaient eux aussi aplati par la cape se relevèrent en bataille. Lors des différentes missions qu'accomplissaient Katsuhiko, il mettait une sorte de liquide noire contournant ses yeux. En enlevant sa cape, l'on pouvait voir la tenue officielle des ninjas de Suna. Dessous cette tenue, il avait mit une ceinture qui permettait de tenir les rouleaux de parchemin en équilibre. Dans ses manches, un fil de chakra que Katsuhiko produisait permetter en cas d'attaque, de dérouler automatiquement les parchemins et de les ouvrir de même. Ses chaussures étaient ouvertes et ne tenaient qu'à un fil. Le jeune homme croisa ses bras, toujours en restant debout et ouvrit sa bouche:

Oui, je vois. D'ailleurs, malgré cela, je trouve que ce faucon est bien obéissant. Toi, tu contrôles cet oiseau des cieux tandis que je manipule des marionnettes. On a un point commun. Les ninjas de sont jamais inutiles. Tu peux très bien porter service à des gens qui sont dans le besoin ou qui ont besoin de quelques bras en plus. Même si cela n'est pas une mission, on peut très bien te payer mais le seul inconvénient c'est que le geste que tu fais n'est pas inscrit sur la liste de quête du Kazekag, mais au moins, tu as fais quelque chose d'utile pour la ville.

Katsuhiko leva sa tête et observa l'aigle qui le dardait de ses grands yeux de rapace. Il était prêt à défendre sa maîtresse si le Junin faisait quoi que ce soit. Le jeune homme observa silencieusement cet aigle. Il lui faisait penser à un de ses immenses prédateurs que tout le monde craignait. Le faucon gouvernait le ciel et le dominait grâce à ses puissantes ailes qui étaient d'une grande envergure. Katsuhiko détourna sa tête. L'idée qui lui trottait à la tête était toujours présente mais vue la façon dont la rencontre s'était faite, Shizuka allait peut être bien refusée. Il hocha de nouveau de la tête, son visage n'exprimait rien de particulier.
Revenir en haut Aller en bas
Shizuka Sora
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 06/06/2010

Fiche Ninja
Niveau: 2
Experience:
97/150  (97/150)
Armes:

MessageSujet: Re: Promenade dans les ruelles   Mar 15 Juin - 14:45

Ainsi il s'appelait Katsuhiko Nakagawa, ce nom était totalement inconnu à la jeune fille et c'est pour cela qu'elle n'y songea pas longtemps, ce qui l'interpellait le plus c'était que son interlocuteur était un jounin. Elle avait bien vu que ce n'était pas un ninja de bas étage comme elle, mais il était difficile pour la genin de juger du grade des autres d'un simple coup d'oeil, surtout lorsque cet autre était caché par une cape et un voile blanc. Cependant, elle étant genin et lui jounin il se pourrait qu'ils finissent tout deux dans la même équipe, Sora paniqua alors, comment il la traiterait alors qu'elle lui avait montré une mauvaise image d'elle. Et comme pour l'enfoncer encore plus, Katsuhiko fit une remarque sur son comportement, en disant que lui n'aurait jamais agi de la sorte envers un supérieur. La jeune fille, ne savait plus trop quoi faire ni quoi dire, c'était vraiment un mauvais coup du sort que d'avoir mit un sensei potentiel sur son chemin lorsqu'elle avait pété les plombs. Toutefois, ce qui la rassura un peu, c'est qu'il avait l'air sympa, ce n'était pas une personne qui prenait des grands airs pour dire n'importe quoi et imposé sa volonté aux autres, jusqu'ici il n'avait fait que rappeler à l'ordre la genin et lui donner des conseils. Ce qui la rassura définitivement se fut lorsque le jeune homme éclata de rire, Sora n'en fit pas autant, mais elle soupira de soulagement, une fois de plus il ne la dénoncerait pas et il ne semblait pas lui tenir rancoeur.

Katsuhiko se dévoila en se débarrassant de sa cape avec classe, Sora rougit un peu, elle ne regardait plus le jounin, mais l'admirait, il s'était transformé de cocon à papillon. Elle resta immobile un instant et reprit ses esprits, cela ne se faisait vraiment pas de se dévêtir de la sorte. La genin porta alors un regard sur les trois rouleaux, c'était donc eux les responsables de l'étrange carrure qu'abordait le jounin peu de temps avant, si elle ne se trompait pas, les parchemins étaient utilisés pour de nombreux motifs, ceux là pouvaient être pour invoquer des armes ou plus spécialement des marionnettes, le village de Suna étant réputé pour ses marionnettistes, mais les rouleaux pouvaient aussi abriter des sceaux et bien d'autres choses. Le jounin reprit la parole et fit une similitude entre le faucon de Sora et ses marionnettes, la jeune fille fit une moue dubitative pour montrer son désaccord et continua d'écouter son supérieur, qui lui fit remarquer qu'elle n'avait pas besoin de mission pour aider les villageois. Dans le fond il avait raison, sans doute que la volonté de la jeune fille n'était pas aussi forte qu'elle ne le disait, si elle l'avait voulu elle aurait pût agir. La genin passa sa main derrière sa tête tout en affichant un air songeur, elle réfléchissait encore aux dernières paroles de Katsuhiko.


« Bien, vous avez raison, je peux aider les gens sans avoir besoin de l'ordre du Kazekage, sans doute est-ce mon manque de maturité et d'expérience qui ne m'a pas fait voir cela. J'ai envie comme tous les genin de montrer de quoi je suis capable et cela passe par des missions, mais j'ai perdu de vu l'essentiel...enfin je pense. Oui, c'est ça je veux être utile à mon village et reconnu comme une héroïne, devenir aussi admiré que Kazekage-sama...ça fait un peu gamin dit comme ça, mais à quoi bon j'ai encore l'âge de rêver. »

La jeune fille sourit à son interlocuteur et décida de lui faire rencontrer quelqu'un, elle avait vue plusieurs fois le jounin regarder son faucon et pensa qu'il devait si intéresser un peu et puis elle voulait aussi réagir à ce qu'il lui avait dit. Aussi elle tapota sur son épaule gauche et attendit en souriant toujours, quelques secondes passèrent, puis une minute sans qu'il ne se passe quoique se soit, elle recommença alors, puis n'ayant toujours aucune réaction, se tourna pour regarder son ami ailé. Il était toujours haut perché, mais avait détourné son attention de sa maîtresse pour observer un oiseau qui volait dans le ciel. Sora voyant ce qu'il se passait mit ses mains en porte-voix et cria au rapace.

« Hé idiot, je t’ai appelé ! »

Elle fronça les sourcils et enfila son gant de cuir, cette fois son compagnon compris le message et prit son envol pour se diriger vers elle et se poser sur le gant, la genin lui caressa la tête et dit à l’attention de Katsuhiko.

« C'est exactement sur ça que je voulais intervenir sur votre remarque concernant la similitude entre vos marionnettes et mon faucon. Bien que d'une certaine manière il existe un lien, je pense qu'il faut quand même dire que vous vous articulez vos pantins selon vos désirs en bougeant vos doigts, tandis que je donne des ordres à Inazuma. Libre à lui de les suivre ou non, comme il vient de le montrer...nous sommes encore jeunes et nous avons encore beaucoup à apprendre l'un de l'autre, bien que je le considère comme mon frère. Je sais que selon les ninjas il est considéré comme une arme et j'ai déjà du mal à l'admettre, mais je ne peux accepter qu'il soit vu au même titre qu'une chose sans âme. »

Le regard de la jeune fille se faisait dur, enfin le plus dur qu'elle pouvait le faire, elle avait de l'estime pour ce jounin qui semblait parler avec sagesse et bienveillance et c'est justement au titre de cette sagesse, qu'elle pensait qu'il comprendrait ce qu'elle ressentait. D'un certain côté elle s'attendait aussi à ce qu'il prend la défense de ses marionnettes, après tout beaucoup d'hommes donne des noms à leurs katana et les estimes beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Katsuhiko Nakagawa
Junin de Suna
Junin de Suna
avatar

Messages : 28
Age : 23
Localisation : Suna
Date d'inscription : 10/06/2010

Fiche Ninja
Niveau: 3
Experience:
77/200  (77/200)
Armes:

MessageSujet: Re: Promenade dans les ruelles   Mer 16 Juin - 3:27

Katsuhiko vit la jeune fille rougir lorsque il enleva la cape. Il fit une petit grimace mais bon ce n'était pas comme si le Junin se retrouvait nu devant la fille. Il croisa de nouveau ses bras tout en écoutant les propos de Sora, la Genin. Ceux-ci étaient très intelligents, malgré son âge (elle paraissait ne pas avoir plus de seize ans), la jeune femme faisait preuve d'une maturité assez remarquable. Elle réfléchissait, c'était bien. Par contre, elle n'était pas très à l'aise en face de Katsuhiko, le Junin pensait que c'était normal. Il vit une moue dubitative se peindre sur le visage de Sora. Il fronça quelques peu les sourcils. Katsuhiko était presque sur qu'il y avait un certain lien entre le faucon et ses marionnettes. Ils étaient des armes de guerre sauf que l'un était tout simplement en vie tandis que ses pantins n'étaient seulement que des rallonges pour Katsuhiko. Mais, le Junin portait une grande importance à ses marionnettes, sans elles, c'était comme si Katsuhiko se battait avec un balai devant un membre de l'Akatsuki. C'était sa force et son moyen de dominer la situation. Le jeune homme comprit alors que Sora portait une fidélité et un amour sans égales à son faucon. Katsuhiko fit un petit sourire dans le coin de ses lèvres lorsque la Genin lui avoua qu'elle voulait être aussi reconnue que le Kazekage-Sama. Elle pouvait, chaque ninja avait accès au poste. C'était la volonté de réussir qui était la plus importante dans ce combat pour le pouvoir du pays. Katsuhiko savait que les rêves faisaient vivre, le jeune homme avait lui aussi voulut être Kage mais ses hautes responsabilités ne lui convenaient pas du tout. Il préférait commander une petite équipe qu'un grand pays avec des centaines de ninjas !

Ne t'en fais pas, tu peux devenir Kage si tu as la foi et l'espoir. C'est si stupide de dire ça comme cela mais c'est la vérité, chacun peut avoir accès à ce poste si grandiose. Le hasard peut très bien devenir pion dans cette lutte.

Katsuhiko cligna et ses yeux bleus se dirigèrent de nouveau vers le faucon. Enfin, Sora avait compris. Il se retourna pour la voir tapoter sur son épaule gauche. Des secondes et une minute passèrent. Rien. La jeune adolescente recommença de nouveau mais rien ne se produisait. Elle mit ses mains en porte-voix et lança une injure qui fit éclater de rire Katsuhiko. Le jeune homme se tint les côtes pendant quelques minutes, renifla et se frotta les yeux pleins de larmes. Sora mit un gant de dresseur et voilà que le faucon venait se poser sur elle. La jeune femme déclara alors que bien sur, il y avait un lien entre le faucon et la marionnette mais que le faucon était une âme, un corps en vie et par-dessus tout, son frère. Ils se partageaient le coeur. Katsuhiko approuva de la tête. Oui, c'est vrai, les deux protagonistes étaient encore très jeunes mais l'entraînement était la solution. Le Junin savait bien que c'était difficile de traiter le faucon comme une « arme », mais la vérité était très blessante. Celui-ci pouvait très bien mourir au combat. Katsuhiko regarda le lointain. Sora lui faisait penser à un de ses camarades qui élevait un aigle royal. Ils étaient tellement beaux tant l'un que l'autre. Vient un moment où le mort devait happer une vie. Katsuhiko et son camarade devaient rapporter une information important au Kage de Suna. Malheureusement, la mission tournait très mal et son aigle royal mourur au combat à cause d'une simple kunaï. Quelle tristesse de voir celui-ci pleurer tel un enfant devant un cadavre. Il voulait se tuer et rejoindre cet animal au paradis. Katsuhiko sentait une immense boule au fond de sa gorge et il déglutit sa salive et se retourna vers Sora:

Tu as raison mais je considère mes marionnettes comme très importantes. L'une d'elle, dit-il en montrant de son doigt le parchemin qui était au milieu de son dos, représente mon ancien sensei que j'admirai tel un croyant devant son dieu. Celle-ci, s'exclama-t-il en attrapant le parchemin au bas de son dos, est l'incarnation humaine de la ville Suna. Elle, insista Katsuhika est l'incarnation de mon meilleur ami que j'ai perdu au combat.

Katsuhiko respira profondément, tenant un de ses énormes rouleaux de parchemin dans sa main gauche, le jeune homme tentant un sourire, mais celui-ci n'était pas très convaincant.Katsuhiko aurait bien voulu invoquer ses trois marionnettes mais cela allait attirer les regards curieux. La mémoire de son meilleur ami étendu sur le sol, tué par un membre de l'Akatsuki remontait à coup de couteaux dans son cerveau. Son visage se saint et les yeux verts de son ami étaient braqués sur lui et un sourire s'était étendu sur son visage. Katsuhiko ne pouvait oublier cette face que son meilleur ami avait fait. Chez lui, le Junin avait une photo d'eux deux en train de poser tels des mannequins. Que de bons souvenirs, douloureux certes, mais Katsuhiko savait que Taku était en paix et le Junin lui tardait le jour, où, il le rejoindrai dans son havre de paix :

Comme quoi, je porte une grande importance à mes marionnettes. Je crois que nous sommes arrivés au but, voudrais-tu intégrer mon équipe ?

Katsuhiko attendit avec impatience la réponse de Sora. Si elle refusait, le Junin allait bien évidemment cherchait ailleurs, par contre si elle acceptait, le jeune homme allait faire d'elle une très bonne ninja.
Revenir en haut Aller en bas
Shizuka Sora
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 06/06/2010

Fiche Ninja
Niveau: 2
Experience:
97/150  (97/150)
Armes:

MessageSujet: Re: Promenade dans les ruelles   Mer 16 Juin - 6:01

Comme Sora l'avait attendu, le jounin prit la défense de ses pantins inanimés, vulgaire marionnette fait de bouts de bois et de métal, regorgeant de diverses armes plus meurtrières les unes que les autres. Enfin, c'est de cette manière que la jeune fille les voyait, elle tapota son étui à kunai et n'éprouva aucune émotion pour ce bout de métal qui pourrait dans le futur lui sauver la vie, c'est un objet sans âme qui suivrait la direction que la genin lui donnerait et le kunai ne pourra en dévier de sa propre volonté, car il n'en a pas. Cependant, Katsuhiko était attaché à ses marionnettes, car elles représentaient pour lui des moments importants de sa vie, Sora l'écouta avec attention en suivant le moindre de ses gestes et en imaginant les différents pantins caché dans les rouleaux. Le jounin avait personnifié ses marionnettes, non pas en leur donnant vie, mais en les rattachant à ce qu'il tenait et de cette manière leurs donnait un intérêt émotionnel ou quelque chose dans le genre. La fauconnière s'attrista lorsque son interlocuteur lui présenta la dernière marionnette, ainsi il avait connu la mort d'être proche, il était encore pourtant jeune, la genin elle n'avait pas encore côtoyé la mort et espérait que ce jour n'était pas près d'arriver, même si elle savait bien que prendre la voix des ninjas était synonyme de mort. Cette prise de conscience, lui fit baissé les yeux vers le sol, la vie de shinobi n'était qu'un combat pour survivre, si elle échouait elle mourrait ou pire des êtres proches en mourraient, tandis que si elle vainc, elle tuerait son adversaire, c'était une vision assez noire de son avenir, elle frissonna un peu, puis reprit courage, tant que Inazuma serait auprès d'elle, tout ira bien.

Sora reprenant confiance, compris soudainement que grâce aux marionnettes de Katsuhiko elle venait d'en apprendre beaucoup sur la personnalité du jounin. Se devait être une personne fidèle et loyal puisque deux de ses marionnettes représentent deux personnes qui lui furent chères. C'est aussi quelqu'un d'attacher à son village avec la personnification de la ville de Suna et de ce fait sûrement une personne en qui on peut avoir confiance. Sora ne dit rien au jounin, encore une fois elle se trouvait incapable de choisir ses mots, alors que le jeune homme venait de lui parler de la mort de son meilleur ami. Elle n'osa rien répondre et c'est donc normalement qu'il reprit la parole, la genin comprenait maintenant l'importance qu'il pouvait accorder à ses marionnettes, elle acquiesça de la tête à la fin de sa première phrase. A la fin de la seconde phrase par contre elle afficha un visage surpris, Katsuhiko jounin de Suna voulait faire d'elle l'un de ses élèves, après tout ce qu'elle avait dit et fait depuis le début de leur rencontre et même avant, elle avait dû mal à le croire et pourtant le regard du jounin était révélateur, il attendait une réponse. Le regard de Sora par contre cherchait à s'enfuir, elle regardait du coin de l'oeil à sa gauche, signe qu'elle réfléchissait, puis toujours sans dire un mot caressa de sa main libre son faucon avant de lui laissé regagner les airs. Elle suivie du regard l'ascension du rapace vers le ciel, puis de sa main gauche se caressa le menton, mimique qu'elle avait copié de son grand-père, sauf que lui prolongeait le geste tout le long de sa longue barbe grise. Finalement, elle croisa ses mains derrières son dos et annonça au jounin.


« Après tout ce que vous m'avez montré, je pense que je peux vous faire confiance. Vous comme moi nous connaissons déjà mieux. » Elle laissa un peu planer le suspens, puis sourit. « Alors je dois vous appeler Katsuhiko-sensei ? »

Sora était un peu gêné d’appeler ainsi une personne dont elle ignorait l’existence au petit matin. Finalement, les bureaucrates avaient bien fait de perdre certains éléments de son dossier, de cette façon elle avait rencontré son maitre.

« J’espère que vous prendrez soin de moi sensei et je ferais mon possible pour être le plus assidus possible à vos leçons. » Elle pointa ensuite du doigt son faucon dans le ciel. « Ha ! et de lui aussi, c’est Inazuma. »

La jeune fille semblait ravie de la situation, en fait elle était heureuse d’avoir un maître qui lui apprendrait comment devenir un shinobi digne de ce nom.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promenade dans les ruelles   

Revenir en haut Aller en bas
 

Promenade dans les ruelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Fight :: RPG :: Suna :: Rues-