Forum RPG basé sur le système du célèbre manga Naruto. Le monde des ninja n'attend plus que vous!
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Possession du Naraku no Chou [Rp Individuel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kotomi Miyako
Admin / Membre de l'Hebi
Admin / Membre de l'Hebi
avatar

Messages : 413
Age : 24
Date d'inscription : 11/04/2010

Fiche Ninja
Niveau: 2
Experience:
31/150  (31/150)
Armes:

MessageSujet: Possession du Naraku no Chou [Rp Individuel]   Mar 1 Juin - 6:30

  • C'était le matin et pourtant le soleil taper déjà très fort. Je me trouvais en ce moment même sur le pont d'un bateau dans côtes territoriales du pays des vagues, appuyer contre les rebord de ce dernier afin d'observer la mer de manière mélancolique. Ce paysage était habituellement agréable et reposant à observer pour tous le monde même pour la personne la plus froide au monde et il le serait également pour moi seulement si ma destination était sur un autre lieux...Qui aurait crus que un jour je retournerais sur cette île maudite ? Et pourtant j'étais belle est bien là, sur ce lieux qui a mit fin à tant de vie. Ce lieux ressemblait pour moi à une terre de sacrifice. Un lieux où les personnes offrent leur vie pour se laver de leurs pêché et de leurs erreur où pour ce qui aurait put être mon cas, ce débarrasser de la souffrance... En effet c'était sur ce lieux que je voulais il y a quelques mois de cela, mettre fin à ma vie. Me libérer de ce poids si lourd que je portais dans mon cœur ainsi que pour espérer revoir ma famille... Mais bien sûre tout ça c'était du passé à présent. Je n'étais plus aussi faible maintenant...
    Pourquoi étais-je revenu dans cet endroit maudit déjà ? Ah oui... Je devais tout simplement récupérer une partie de mon héritage qui pour une fois je ne détruirais pas contrairement au richesse de ma famille que j'avais brulé sur cette même île... Ce que j'étais venu chercher était un sabre fabriqué spécialement pour ma famille et transmis de génération en génération aux héritiers depuis des centaines d'années. Quand je pense que je ne devais même pas faire partie de ses héritiers... Mais le destin en avait décidé ainsi. Peut-être même qu'il attendait une certaine action de ma pars ? Serais-ce à l'Hebi que je réaliserais cette action ? C'était logique que oui, j'avais promis de servir Sasuke jusqu'à se qui réalise son but après tout... J'avais bien sûre mes propres projets mais il ne sera jamais trop tard pour les réaliser un jour, j'avais tout mon temps pour retrouver cette personne. Peut-être que cette personne est morte alors que je la cherche encore... Mon histoire ne faisait que commencer...
    Le soleil commençait à bruler ma peau pâle et il était donc temps de rentrer dans la cabine mais au moment ou je me retourna je remarqua que j'étais arrivé. Je pouvais très nettement voir l'île qui appartenait autrefois à ma famille et qui était maintenant qu'une île abandonné. Peut-être un jour servira-t-elle à quelque chose ? Très franchement je ne l'espérais pas... J'étais à 90% sûre qu'il se passerait un drame. Je ne pouvais m'empêcher de regarder cette île avec mépris, elle m'avait tellement enlevé de chose précieuse à mes yeux. A ce demander si mon ennemi était cette île ou cette personne que je recherchais ! Mais sa serait idiot d'éprouver une envie de détruire un morceau de terre isolée... Le bateau s'approchant de plus en plus de cette île je repensa aux derniers mots qu'avait partagé ma tante Kaori avec moi avant de mourir, juste après m'avoir donné la bague qui symbolisé l'héritage des Miyako, bague que j'avais jeté dans le feu avec tous l'argent de la famille...


    ¤ Flash Back ¤


    La scène se déroulait à 23h00 du soir dans l'hôpital de Kiri. Je venais de recevoir un message de la part de l'un de ses gardes du corps me signalant qu'elle voulait me voir d'urgence, qu'elle avait à me parler... Ce soir la je me rappel avoir soupiré. Je m'étais demandé se qu'elle voulait encore. Je ne voulais pas la voir, je la détestais et je savais que si je la regardais en face je m'énerverais. Mes sentiments en son égard avait bien changer trois ans après... Sans plus attendre, petite fille obéissante que j'étais, je partis rendre visite à ma tante à contre cœur. C'est en ouvrant la porte de sa chambre que je les vue allongé sur son lit faible et fragile. C'était étrange de la voir ainsi... Elle qui semblait si forte et si dure habituellement mais pourtant même dans cet état elle montrait encore son autorité envers moi. Me demandant calmement d'approcher et me partageant quelques mots « amicale » sur l'héritage qu'elle me confiait. Bien sure c'était ironique.... Jamais elle ne sera amicale avec moi ! Et donc après m'avoir donné cette bague, elle tira mes cheveux d'une poignet de main bien ferme pour son état et me dit ses quelques mots à mes oreilles :

    - Sur l'île de notre famille tu trouveras dans le manoir au bureau de ton grand père le Naraku No Chou.

    - Le Naraku No Chou ?

    - C'est un sabre adapté a ton affinité Futton.... Il est transmis seulement aux héritiers... Il n'aurait pas dut être transmis !


    - Alors pourquoi m'en parles tu si tu ne désires pas le voir entre mes mains ?

    - Pour espérer te voir mourir avec au combat lorsque je t'observerais de la haut !


    C'est ainsi que notre conversation s'acheva. A cause de la trop haute irritation qu'elle venait de ce faire son cœur c'était arrêté ne pouvant pas suivre le rythme. Lâchant mes cheveux je me releva la regardant d'un regard dédaigneux la laissant mourir sans la moindre inquiétude...

    ¤ Fin du flash Back ¤

    Pendant que je me remémorais le passé je ne remarqua pas que mon bateau était déjà arrivé sur les côtes de l'île et que le marin qui avait accepté de m'amener jusqu'ici, était déjà un trin d'accoster sur le petit porto. Je me dirigea alors vers se dernier le remerciant de tous les services qu'il me faisait sans hésitation. En effet se marin était celui qui autre fois transportait toujours ma famille pour les amener voir mon grand père. Et il y a encore quelques mois de cela lorsque je voulais trouver des réponses à mes questions sur cette île, il avait encore une fois accepté de me rendre services. C'était un type bien mais qui prenait de l'âge... Même si il avait encore la force pour aller sur la mer je voyais bien qu'il fatiguait, il ne lui restait peut-être pas très longtemps à vivre... C'était dommage il était bien l'une des seules rares personnes que j'apprécie dans ce monde... Mais je commence à avoir l'habitude maintenant de perdre ce que j'aime ou que j'apprécie.
    Il me souhaita bonne chance et je lui répondis d'un signe de la main car j'étais déjà assez loin. Je parcourais alors le petit chemin de forêt qui était maintenant à peine visible. A cette vue les mêmes images que la dernière fois me revenaient. Celle du passé lointain ou tout cette verdure était bien entretenue, celle où ce petit chemin rassemblait vraiment à un chemin. Celle où de magnifique rose bien entretenue décorait le jardin du manoir. Celle où je m'amusais avec toutes ma famille... Mais je devais revenir à la réalité, plus rien de tout ça n'existait plus et n'existera plus jamais. Car c'était la dernière fois que je mettais les pieds sur cette île. Si je n'avais pas était chercher ce sabre il y a quelques mois lorsque j'ai affronté ma tante Anna ici même, c'était parce qu'à cause d'un coup de tête je ne voulais plus rien garder qui montrerais que je suis la dernière héritière des Miyako. Mais maintenant je devais arrêté de faire l'enfant et prendre ce qui pourrait mettre utile et ce sabre allait me l'être ! Me trouvant maintenant devant la porte d'entrer, je posa délicatement ma main sur la poignet comme-ci j'avais peur de la toucher. Mais ce n'étais pas de cette poignet que j'avais peur mais de ce qui se trouvait derrière cette porte. J'avais toujours ce sentiment de mal être lorsque j'entrais dans ce manoir. Surtout lorsque je sais que mes parents avait été assassiné juste derrière cette porte, à l'entrer même de ce manoir avec le marri de ma tante Kaori... Que c'était-il passé ce jour là ? Je ne le savais pas et je ne le serais peut-être jamais... Ce qui devait arrivé était arrivé, leur heure devait sonné ce jour là tout simplement...Ainsi va la vie peut-être que là haut quelqu'un décide de qui et qui doit mourir chaque jour... Au final on pourrait pensé que c'est cette personne inexistante la responsable de la mort de chacun... Mais comment chercher ce qui n'existe pas ? Bonne question... Tout ceci n'est qu'une spirale infernal, lorsque l'on trouve une réponse on ce retrouve avec une autre question et ainsi de suite.
    Marchant de manière calme mais légèrement angoisser je monta les escaliers afin de marcher jusqu'au bureau de mon grand père qui se trouvait dans un endroit isolé de l'étage afin de surement être tranquille. Mon grand père avait toujours était une personne stricte, sinistre et peu sociable. Je devais avoir hérité de son caractère de ce côté. A croire que je cette héritage je l'aurais jusqu'au bout... Maintenant que j'étais devant la porte de son bureau je l'ouvris de manière méfiante et fus surprise de voir la femme qui m'avais empêché de m'être fin à ma vie juste après la mort de ma tante Kaori. Que faisait-elle là ? Cette femme en savait déjà beaucoup sur ma famille d'après ses dires de la dernière fois. Qui était-elle vraiment ? Et qu'est-ce qu'elle attendait de moi ? Ses questions n'allait pas attendre pour sortir de ma bouche mais avant même que je ne puisse prendre la parole et la prit de manière toujours aussi calme et posé assise sur le bureau de mon grand père.


    - As-tu trouvé Shizuka ?

    - Non... Mais je suis presque certaine qu'entre nous deux c'est toi qui pourrait la trouver plus facilement... Et puis j'ai un peu mis cette histoire de côté... Je suis ici pour chercher un objet qui appartient à ma famille.

    - Parlerais-tu de ceci ?


    Cette dernière sortit de derrière son dos un katana enveloppé d'un magnifique étui ou était brodé en or, Naraku no Chou qui signifier le papillon de l'enfer. Pas étonnant que ma famille est donné le nom de l'enfer au magnifique insecte qu'est le papillon. A croire que tous les chefs de famille avait ce goût si lugubre des choses... Je devais bien faire exception à la règle bien que ce nom sonnait très bien. Je m'approcha alors de cette femme qui me tendait le sabre du bout des doigts et le pris timidement dans mes mains le regardant de manière surprise. Ce sabre n'était pas un sabre ordinaire il était vraiment fait avec de la bonne qualité en matière de métaux mais mais le boit que recouvrait la manchette était d'une parfaite qualité dans un désigne de couleur discrète. Je voulais essayer ce sabre mais avant tout je devais finir mon entretiens avec cette femme. Je ne la laisserais pas s'échapper une nouvelle fois avant qu'elle ne me dise qui elle est vraiment !

    - Pourquoi es-tu ici ? Tu savais que j'allais venir ? Qui es-tu vraiment ?

    - Tu poses beaucoup de questions aujourd'hui … Mais savoir mon identité ne te servira pas à grand chose. Sache juste que je suis ton allié et non ton ennemie... C'est normale que j'aide la sœur de mon fils après tout...


    - Qu-qu'est-ce que vous voulez dire par là ?!


    Elle ne répondit pas à ma question et se contenta de me sourire avant de disparaître. Qu'est-ce qu'elle voulait dire par mon fils ? Cette femme serait la vraie mère de mon demi-frère ? J'avais toujours cru entendre qu'elle était morte pourtant. Comme je l'avais dis tout à leurs maintenant que j'avais trouvé la réponse à l'une de mes questions qui se posaient dans ma tête une nouvelle question venait déjà de la remplacer. C'est dans ce sentiment de confusion que je sortis du manoir le Naraku no Chou en main. Le sortant de son étui je le tendis en direction du ciel, la lumière du soleil reflétant sur la lame luisante et m'aveuglant légèrement au passage. Je testa alors quelques maniements observant que ce sabre était très léger et facile à manier. Mais comme me l'avait souligné ma tante cette lame était une des rares lames existant dans le monde Shinobi capable d'absorber le chakra afin de s'y combiner avec l'affinité Futton et seulement cette affinité. Concentrant alors mon chakra de type Futton dans la lame celle-ci se matérialisa en nuage de vapeur acide ressemblant presque à un nuage de cendre. Un nuage que je pouvais contrôler à ma guise mais qui me demandait une énorme concentration du chakra. Heureusement pour moi que j'étais ninja médecin et donc spécialisé dans le contrôle du chakra car combiner non seulement le Katon et le Suiton afin d'obtenir l'affinité Futton était déjà quelques chose de difficile mais alors concentrer ensuite cette combinaison dans le sabre était quelques chose de très compliquer et fatiguant. Je devais utiliser se sabre qu'en cas d'extrême besoin. Maintenant que je m'étais habitué au fonctionnement de se sabre je pouvais maintenant rentrer au repère de l'Hebi...
Revenir en haut Aller en bas
 

Possession du Naraku no Chou [Rp Individuel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Fight :: RPG :: Autres lieux :: Autres-